accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

Asie

Coup d'oeil dans le rétroviseur : la Chine

02 janvier 2014 Un rapide tour d’horizon des publications parues sur le site Office et Culture pendant l’année 2013 confirme la Chine comme le territoire de tous les possibles et du grandiose. Ce terrain de jeu incomparable en terme de budgets et de besoins permet à de nombreux architectes occidentaux de concevoir des projets qu’ils n' auraient pas eu le loisir de réaliser en Europe. Aéroports, tours, gares, centres d’affaires et de commerces construits ou en projet paraissent épuiser tous les superlatifs. Un ami, chinois, vivant en France depuis plusieurs années et marié récemment, de retour « au pays » pour son voyage de noces, confiait : « je ne reconnais plus rien »…

chine sky city


Dossier réalisé par Brigitte Mantel

 

"La plus haute tour du monde" sera construite dans les environs de la ville de Changsha, au sud-est du pays.  Veritable ville verticale, haute de 838 mètres  la tour Sky City hébergera 220 étages pour une capacité d'accueil de 30.000 personnes. Ce projet devrait être fini de construire courant 2014. Le temps de construction ne devrait pas excéder une année. Selon ses concepteurs,  cet exploit sera possible grâce aux procédés de construction novateurs de composants préfabriqués en usine. Broad Sustainable Construction (BSC) affirme que, de par les matériaux utilisés, le gratte-ciel sera cinq fois plus éconergétique que ceux que l'on peut trouver ailleurs dans le pays et qu'un tel bâtiment évitera la construction de nombreuses routes et la destruction en masse de forêts. De plus, la "ville dans le ciel" abritera des centres de loisir, un hôpital et des écoles, ce qui évitera des déplacements en voiture à ses habitants.

Image : Broad Sustainable Construction/Screen captures


 

tour bourse shenzen chine


Le Shenzhen Stock Exchange ( SZSE ) est un bâtiment de 180 000m2 et de 36 étages. Le podium situé à 36 mètres du sol lui vaut déjà d’être surnommé la tour "mini-jupe". On trouve dans cette tour, outre les bureaux de l’institution financière, un centre de conférence, une galerie d’art, des restaurants et des plateaux de bureaux. Conçue comme la représentation visuelle de l’activité boursière avec un podium en porte à faux de 3 étages de 15000 m2 chacun et un immense jardin luxuriant sur son toit, la tour possède un espace public au niveau du sol ouvert sur la ville. Selon  le cabinet OMA, "la forme rectangulaire de la tour suit la physionomie des tours environnantes". La structure de la tour est une "grille exosquelette" robuste recouverte d'une "peau de verre imprimé" qui permet à la tour de réagir à la lumière et de devenir quasi-rougeoyante dans la nuit. La façade est une « façade profonde " dont les ouvertures en retrait réduisent passivement la quantité de gain de chaleur solaire entrant dans le bâtiment, améliorent la pénétration de la lumière du jour, et réduisent la consommation énéergétique. SZSE est conçu pour être l'un des premiers bâtiments notés 3 étoiles vertes en Chine.

Architectes : OMA Rem Koolhaas and David Gianotten, en collaboration avec Ellen van Loon and Shohei Shigematsu 

Photo : Philippe Ruault

bao'an airport

bao'an airport interieur


L'aéroport international Bao’an à Shenzen, (500 000 m2 de masse, 1,5km de long et des portées de 80 mètres ) réalisé par les architectes Massimiliano et Doriana Fuksas, compte 63 portes d’embarquement et 15 à distance et reçoit 45 millions de passagers par an. «Le concept du Terminal 3 de l'aéroport international de Shenzhen Bao'an évoque l'image d'une raie manta, un poisson qui respire et modifie sa propre forme, subit des variations, se transformant en oiseau pour célébrer l'émotion et la fantaisie d'un vol », ont déclaré les architectes.

Photo : Studio Fuksas

galaxy

galaxy2


Le complexe Galaxy Soho, situé au centre de Pékin est un vaste complexe de 330 000 m2 de bureaux, de commerces et de divertissements inspirée par la grande muraille de Chine. « Ces espaces publics variés communiquent avec la ville en réinterprétant le tissu urbain traditionnel et les modes de vie contemporains dans un paysage homogène inspirée par la nature, explique Zaha Hadid. Les rythmes et les flux naturels de la ville, de son environnement et des personnes ont été intégrées dans la conception pour définir la composition formelle du projet."

L'architecture du complexe est composée de 5 volumes continus, aux formes fluides, soudés ou reliés par des ponts. Ces volumes s'imbriquent les uns aux autres dans toutes les directions, générant une architecture panoramique sans angles saillant ni transition brusque. Les grandes cours intérieures sont le reflet de l'architecture chinoise traditionnelle, où les cours créent monde intérieur avec des espaces ouverts en continu. ?Le décalage des plateaux dans la conception génère un profond sentiment d'immersion et d'enveloppement. Les trois niveaux inférieurs des établissements publics Galaxy Soho House sont dédiés aux activité de détail et de divertissement et les niveaux intermédiaires aux espaces de travail pour des entreprises. Au sommet de l'édifice on trouve des bars, restaurants et cafés qui offrent une vue imprenable sur un des plus grands quartiers de la ville.

Design : Zaha Hadid avec Patrik Schumacher. Directeur projet : Satoshi Ohashi. ?Architecte projet : Yoshi Uchiyama?Credit photo : Iwan Baan


+ Asie


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales