accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

concept

Campus de Rouyn-Noranda au Canada

03 décembre 2013 L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue est  l'une des universités les plus modernes au Québec qui attire des milliers d’étudiants venus de partout dans le monde. La diversité des formations et la forte réputation du Campus, autant au niveau de l’enseignement que des recherches, ont amené une hausse considérable de la clientèle au cours des dernières années. Le projet d’agrandissement est né dans l’optique d’offrir de nouveaux laboratoires et espaces d’expérimentation plus performants.

campus en bois


Les forêts, les lacs et les caps rocheux composent les paysages naturels de l’Abitibi-Témiscamingue et de ses villes et villages. À Rouyn-Noranda, les nombreux caps rocheux, comme celui du cap d’Ours juste au nord de l’Université, les lacs Osisko et Kiwanis, ainsi que les grands espaces naturels qui délimitent ses nombreux quartiers, témoignent au quotidien de l’importance et de l’influence des ressources premières dans l’histoire de la ville et de la région.

En vue de répondre aux besoins et au développement de la recherche universitaire, l’UQAT a mandaté le consortium afin d’en réaliser l’agrandissement de 5750 m². Le programme incluait une trentaine de laboratoires, des bureaux pour professeurs et chercheurs, l’ajout de nouvelles classes et locaux d’animation de la vie étudiante. La volonté du client était de réaliser la totalité de l’agrandissement en bois. Cependant l’ampleur du projet et les contraintes budgétaires ont conduit à scinder le programme en deux volumes distincts, dont un maximiserait le potentiel d’utilisation du bois.

C’est suite au choix de concevoir le volume des bureaux tout en bois et de le distinguer d’un deuxième volume pour les laboratoires, que le développement du concept s’inspire de l’histoire de l’Abitibi et des deux ressources premières qui ont fait naître la région, soit les forêts et les mines.

L’agrandissement se divise donc en deux volumes distincts, le premier faisant référence à la géologie avec ses formes anguleuses, sa structure de béton et d’acier, et son parement métallique gris; le second, entièrement en bois rappelle la forêt. Il tire partie des caractéristiques du matériau ainsi que des qualités et ambiances de la forêt : la structure de bois omniprésente, expressive et répétitive, se déploie sur trois étages et s’inspire des espaces boisés de grands arbres ; les surfaces intérieures en parement de bois génèrent dans les espaces communs et les circulations principales, une atmosphère feutrée et chaleureuse ; la paroi vitrée « sérigraphiée », évoque les rayons de soleil qui traversent le feuillage des arbres et imprègnent de lumière les sous-bois.

Un déambulatoire qui relie le Cégep à l’université traverse le volume de bois. La structure y rappelle les ouvrages des premiers ponts ou passerelles de bois et contribue à démontrer le potentiel architectural du bois et le savoir-faire québécois. À l’intérieur, un volume de bois englobe les étages de bureaux. Détaché du rez-de-chaussée et accroché à la structure de bois, il définit le mur intérieur du déambulatoire, le plafond du café des étudiants et la façade est du volume des bureaux.

Enfin, c’est à la rencontre de ses deux grands volumes que l’on retrouve un nouveau hall d’entrée de l’UQAT. Ce hall, en lien avec l’atrium existant et le nouveau café des étudiants, requalifie les relations entre les espaces intérieurs de l’université et sa grande place centrale, située au sud.

L’Université avait aussi pour ambition de réaliser un agrandissement qui réponde aux préoccupations actuelles en matière d’environnement. Pour ce faire, les architectes ont intégré des principes de développement durable, tel que l’intégration de la géothermie, l’utilisation d’un mur capteur-solaire et d’une enveloppe performante. Le concept mettait aussi l’emphase sur l’utilisation de matériaux régionaux, la gestion efficace de l’eau, la maximisation des espaces verts, ainsi que la création de toitures vertes.

Lieu : 445 Boulevard de l'Université, Rouyn-Noranda (QC), J9X 5E4

Client : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Architectes : Les architectes du Pavillon des Sciences (Consortium TRAME, CCM² + BGLA architectes)

Photos : Stéphane Groleau

Campus de Rouyn-Noranda au Canada

campus de Rouyn-Noranda au Canada

campus de Rouyn-Noranda au Canada

façade

déambulatoire

structure en bois

structure en bois

structure en bois

structure en bois

structure en bois

plan de coupe


Crédit image : UQAT


+ architecture - concept - Amerique(s) - développement durable


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales