accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

concept

Le Couvent des Jacobins entre dans le 21ème siècle

02 février 2015 Rennes Métropole a décidé de se doter d’un centre de Congrès de nouvelle génération en plein cœur de ville en s’appuyant sur un couvent classé monument historique, le Couvent des Jacobins, dont les racines depuis le XIVème siècle font sens au regard de l’histoire de Rennes et de la Bretagne. Ce programme ambitieux et d’une très haute technicité est conduit par l’architecte Jean Guervilly en association avec Alain-Charles Perrot et Florent Richard. 

Couvent des Jacobins


Le projet lauréat propose une architecture élégante, qui accompagne et met en valeur le couvent, le confortant dans son statut de monument, élément majeur de la composition d’ensemble et raison du choix de l’implantation du Centre des congrès sur ce site. Le signal lumineux de la tour-clocher vient subtilement souligner l’entrée et l’imbrication des deux architectures celle de la partie neuve et celle du couvent. 

Le projet de l’équipe de Jean Guervilly présente un fonctionnement optimisé, notamment par les larges surfaces d’exposition et de restauration proposées.Flexibles, modulaires, elles seront essentielles dans le futur Centre des congrès. Des espaces extérieurs viennent compléter les salles du Centre des congrès et fournissent ainsi des espaces de respiration et d’agrément. 

 

 




Le savoir-faire développé par Alain-Charles Perrot lors des reprises structurelles du Grand Palais des Champs Élysées et de Florent Richard lors de la réhabilitation des Bernardins, ancien collège médiéval cistercien de Paris, leur a permis cette nouvelle audace. Refonder entièrement chaque partie de bâtiment sur de nouvelles fondations provisoires permettant de dégager les terres situées au-dessous et réaliser ainsi de nouveaux espaces, ultra-contemporains sous cet ancien couvent.

Cette phase de creusement emporte actuellement chaque visiteur du chantier dans un rêve incroyable, celui de voir un bâtiment en lévitation. Si cette impression est exacte, le bâtiment lui n’a pas bougé. Une surveillance permanente par instrumentation permet de s’en assurer.

Le projet associe architecture historique et modernité des espaces, afin de répondre aux exigences d’un Centre des Congrès résolument du XXIème siècle. Il doit accompagner et mettre en valeur le couvent, le confortant dans son statut de monument - une des raisons du choix de l’implantation du centre des congrès sur le site.

Initiateurs de la restitution des grands volumes jusqu’alors recoupés par des niveaux intermédiaires, ils ont rendu possible la redécouverte de l’ancienne église qui deviendra une grande salle auditorium de 300 places avec une machinerie scénographique étonnante, connectée avec précision aux grandes charpentes et voûtes lambrissées.

Ils ont également accompagné les 18 mois de fouilles archéologiques qui ont été entreprises avant le démarrage effectif du chantier de construction et de restauration. Pendant cette période, lorsque de nouvelles traces historiques ont été révélées, ils ont fait évoluer le projet à chaque fois que possible pour garder l’authenticité et la valeur historique des lieux. 

Video :Armel Is tin /TimeLapse.fr 




Le couvent des Jacobins du XIVème siècle rapose actuellement sur une forêt de micropieux de près de 14 mètres de hauteur. Cette phase provisoire doit permettre aux équipes de SOGEA Bretagne BP d'excaver le sous-sol afin d' y construire les salles enterrées du futur centre des Congrès : le grand auditorium de mille places dans la cour ouest et la salle à plat de 500 places située sous le cloître rétrouvée.

Cette reprise en sous-œuvre est l’une des phases les plus spectaculaires d’un chantier de plus de 100 millions d'euros qui devrait durer trente-deux mois et qui conjugue plusieurs autres techniques de construction complexes, habituellement mises en œuvre séparément.
Le planning de l’opération prévoit une réception des travaux pour fin 2016 pour une ouverture en 2018. 

Maître d'ouvrage : Rennes Métropole

Maîtrise  d'oeuvre : Jean Guervilly, architecte mandataire ; Alain-Charles Perrot ; Florent Richard ; Françoise Mauffret; David Cras .

Video : Voltige production

Suivre demain la visite virtuelle du futur Centre des Congrès.

 


+ architecture - aménagement - concept - France - rénovation - architecte


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales