accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

expositions

La manufacture des tabacs renaît pour la fête de l'architecture

19 octobre 2012 « Cité interdite » strasbourgeoise, la Manufacture des Tabacs a conservé ses 22 000 m2 en centre ville et ses parfums de cigares dans un secret hermétique. Le collectif 3rs s’associe à 24 heures d’architecture pour inverser la vapeur : ouvrir les portes en grand, laisser entrer la ville pour une promenade architecturale.

manufacture des tabacs


L'ancienne Manufacture de Tabac a été construite de 1849 à 1866 par les architectes Jean-André Weyer et André Rolland sur l’emplacement de plus de 35 immeubles. Touché par des bombardements en 1944, le corps de bâtiment central de la manufacture reliant les ailes nord et sud fut détruit ainsi que l’aile du bâtiment donnant sur la rue Calvin et les deux cheminées historiques. En remplacement, une nouvelle cheminée fut construite en 1955 en liaison avec la nouvelle chaufferie construite dans la cour. Composée d’éléments de béton préfabriqués, sa hauteur atteignait initialement 40 m jusqu’en 1990 où elle dût être racourcie à 37 m en raison de la dégradation du béton. Dans les années 80, Strasbourg était la capitale du cigare puisque 50% de la production française y était fabriquée. En 2007, le site avait produit 480 millions de cigares. En 1999, la SEITA fusionna avec la société espagnole Tabacalera sous le nom d’Altadis. En 2008, Imperial Tobacco, «géant du tabac», devint propriétaire des lieux et envisagea ensuite la fermeture du site. Depuis sa fermeture définitive le 30 juin 2010, chacun se demande ce que deviendra ce qui était la dernière fabrique de cigares en France. La Ville de Strasbourg souhaite une reconversion urbaine qui permette la réalisation d’un projet utile au rayonnement de Strasbourg, à la vie quotidienne des habitants avec un traitement architectural fidèle à la mémoire du lieu. 24 heures d'architecture, en ouvrant pour la première fois la Manufacture des Tabacs aux habitants de la Ville et à tous les amateurs d’architecture, s’inscrit dans le droit de fil de la volonté de la Ville : elle entrouvre les portes du château fort industriel et laisse entrevoir quelques possibles mutations...

Vingt- quatre heures d'architecture

Le réseau des maisons de l'architecture

manufacture des tabacs

manufacture des tabacs

manufacture des tabacs

manufacture des tabacs


La scénographie du collectif 3rs

Concentrée sur les surfaces de rez-de-chaussée, la scénographie propose une promenade architecturale à plusieurs niveaux. Le premier est évidemment la visite d’un lieu chargé d’histoire et la tentative d’en recouvrer la mémoire. Que nous raconte ce vieux bâtiment ? Pour pouvoir écouter son histoire, le collectif a choisi de le laisser brut, dans son nu originel. Le second niveau de lecture se superpose littéralement au premier. La ville est un palimpseste, certaines histoires en recouvrent d’autres. Ces recouvrements seront ciblés, concentrés. Les éléments «ajoutés» seront clairement indiqués et mis en relief par des faisceaux colorés comme sous le feu du projecteur.

Le collectif 3rs strasbourgeois est constitué d’une dizaine d’architectes et designers.  3rs envisage la ville autrement et s'en sert comme d'un grand terrain de jeu, sans intention de dégradation.

 

scénographie

scénographie

scénographie

scénographie


+ évènements - expositions


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales