accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

publication

Office et Culture # 31 vient de paraître

07 mars 2014 Au sommaire du premier numéro de l'année 2014 : le Thema consacré à l'innovation, propose une taxonomie du concept d’Innovation, ainsi que quelques exemples d’organisation de l’Innovation dans des secteurs traditionnels comme dans des domaines résolument nouveaux; Salon de Stockholm, florilège des tendances détectées, en termes de design, de matériaux et de couleur; La couleur au bureau, un article qui nous raconte l'histoire de l'introduction de la couleur dans les espaces de travail.

Office et Culture N°31 mars 2014


Editorial

En 2013, le bien-être a été une promesse souvent faite aux collaborateurs qui emménageaient dans des nouveaux bureaux. Auparavant, on s’engageait sur le confort, la fonctionnalité, voire

l’ergonomie. Dans des temps encore plus reculés, on parlait de la taille du bureau, de sa surface en mètres carrés ou du nombre de ses fenêtres. Bref, on définissait les caractéristiques intrinsèques et objectives des espaces et des équipements mis à disposition pour travailler. Avec la promesse du bien-être, on quitte le monde de l’objectif pour celui du subjectif, on échange du quantitatif pour du qualitatif, on passe de la mesure à la perception. Certains osent même évoquer le bonheur au travail, associant hardiment deux mots aux acceptions fondamentalement antinomiques, du moins selon notre bonne vieille morale judéo-chrétienne. L’avantage du concept de bien-être, c’est que sa définition ne figure dans nul code ni dans aucun texte réglementaire en vigueur. L’excellent dictionnaire Robert soutient que le bien-être se traduit par l’aise, la béatitude, le contentement, la félicité, le plaisir, la quiétude, la satisfaction. Tous substantifs que, vous en conviendrez, l’on utilise assez rarement quand on parle bureaux. D’autant, qu’une fois le bien-être unilatéralement décrété par le concepteur/employeur, il revient à l’utilisateur/contradicteur de faire la difficultueuse démonstration de son mal-être. Car, si le bien-être se ressent, le mal-être se prouve. Pour parler en termes marketing, la promesse-produit du bien-être reste floue. Tout cela ne serait pas un problème, si ce nouveau bien-être subjectif était un plus, fourni gracieusement, comme le Wifi dans les avions ; or, fréquemment, il semble plutôt être une compensation pour la disparition de partie de notre vieux bien-avoir objectif. Reste à savoir qui sort gagnant de ce troc.

Je vous souhaite une bonne lecture de ce numéro 31.

Alain Boisson

Directeur de la publication

 

Voir le sommaire

Commandez le numéro

Abonnez-vous


+ évènements - publication


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales