accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

design

Bureau subduction

08 février 2013 Ce bureau est la réponse de Paul Venaille au sujet d'examen du Diplôme des métiers d'art sur le thème de la fragmentation. Un résultat à la fois technique et esthétique.

bureau design


« Le fragment peut être définit comme un morceau, un bout de quelque chose qui a été brisé. La fragmentation est liée à l’idée de morcellement subit d’un tout en plusieurs parties, et fait appel à une certaine violence. »
Ce sujet a conduit Paul Venaille à sintéresser à un sous thème principal : la fragmentation de la Pangée qui a donné naissance aux continents que l’on connait de nos jours. Plus précisément il s'est  concentré sur les mouvements des plaques tectoniques, acteurs majeurs de cette fragmentation violente. Le point de départ de sa réflexion a été de mettre en avant les déplacements de ces plaques et les conséquences directes de ceux-ci : éruption volcanique, création de chaines de montagnes, séismes… et c'est delà qu'il a souhaité les phénomènes de subduction et leurs caractéristiques à travers un bureau.

Le bureau est composé de deux parties, l’une est fixe, l’autre est mobile. L’ouverture de la partie mobile symbolise le passage d’une plaque tectonique sur une autre (subduction), la fragmentation de la croute terrestre et le déplacement de masse qu’elle engendre. Ce mouvement est traduit par un glissement/coulissement. Il provoque un changement formel et fonctionnel direct à la surface du bureau, à savoir l’accès à des modules de rangement colorés dans des tons magmatiques matérialisant une éruption volcanique. Ces rangements sont au nombre de douze correspondant au nombre de plaques tectoniques existantes à la surface du globe. La surface de la partie mobile est constituée d’un lamellé-collé de placage (300 feuilles collées les unes sur les autres d’essences de bois très variés : wengué, palissandre, ébène de macassar, sycomore, padouk…) symbolisant les strates rocheuses présentes lors des mouvements terrestres.
Les pieds d’apparence fragiles sont en acier, ils évoquent les côtés instables et déséquilibrés des mouvements de plaques.

Paul Venaille, apres deux années en école d’architecture et par besoin de concrétisation, a fait le choix de s’orienter vers une formation en ébénisterie. Ce changement d’orientation a été guidé par l’échelle de création. La proximité entre l’homme et le meuble et leur corrélation le touchant d’avantage. Il a alors suivi un apprentissage de deux années auprès des compagnons puis préparé et obtenu le diplôme des métiers d’art en ébénisterie. 
Approcher la création de mobilier par le côté technique a été pour lui une évidence. Le contact avec les matériaux, l’expérimentation manuelle mais aussi la matérialisation physique d’un objet sont essentiels pour lui. 

Paul Venaille Design mobilier

 

 

bureau subduction

bureau subduction

tiroir de bureau

tiroir

bureau subduction

bureau subduction

bureau subduction

bureau subduction


+ produits - design - bureau


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales