accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

concept

Campus universitaire Georges-Méliès

30 novembre 2021 Designé par Christophe Gulizzi architecte ce campus accueille 1 000 étudiants sur le site de la Bastide Rouge dans le quartier de La Bocca, à Cannes.

Campus universitaire Georges-Méliès


Le Campus universitaire Georges-Méliès designé par Christophe Gulizzi architecte accueille 1 000 étudiants sur le site de la Bastide Rouge dans le quartier de La Bocca à Cannes. Cet établissement d’enseignement supérieur financé par la Ville de Cannes et géré par l’Université Côte d’Azur propose 35 formations de niveau Bac à Bac+8, pour la plupart uniques en France et en Europe, majoritairement dans les métiers de l’écriture et de l’image. Cette vocation en faveur du développement de la filière de l’économie créative sur le bassin cannois s’inscrit dans le cadre du programme «Cannes on Air» dont l’objectif est de doter le territoire de tous les maillons de la chaîne de conception de contenus audiovisuels et de faire de Cannes la capitale européenne des métiers de l’écriture et de la créativité. Le site de la Bastide Rouge, technopôle d’industries créatives d’une superficie de 4 ha accueille aujourd’hui le Cineum, cinéma multiplexe de 2400 places conçu par Rudy Ricciotti, une résidence étudiante de 172 appartements en cours de construction par le Cabinet Comte et Vollenweider (ouverture rentrée 2022) et l’Université du Cinéma, réalisée par Christophe Gulizzi. 

Architecte  : Gulizzi architecte 

Crédit photo : © Juan Jerez, © Lisa Ricciotti, © Ste?phane Aboudaram -

Campus universitaire Georges-Méliès

Campus universitaire Georges-Méliès

Campus universitaire Georges-Méliès

accueil


Afin de favoriser la synergie entre l’enseignement, la recherche et la création d’activités innovantes, le Campus Georges-Méliès abrite une université et une cité des entreprises. Cette dernière héberge aujourd’hui 13 sociétés et start-up dans le domaine de l’audiovisuel bénéficiant d’un accompagnement au développement économique de l’Agglomération Cannes Lérins. Chacune de ces deux entités accueille des pratiques répondant à des contraintes et exigences spécifiques. Le bâtiment met ainsi à disposition des étudiants et des jeunes professionnels des espaces spécifiques, mais aussi des parties communes, des points de rencontre entre le monde de l’université et celui des entreprises. Le rez-de-chaussée et les mezzanines sont des lieux de rencontre, de partage et d’échange, dans un espace baigné de lumière naturelle grâce au patio central. Le RDC est également un lieu de mise en scène du projet, qui permet d’embrasser l’ensemble de son organisation, grâce à la lecture de sa stratification depuis le patio. La tenue du voile incliné du rez-de-chaussée aux mezzanines est effectuée en pied par le voile vertical et en tête par la dalle en porte-à-faux (sur une partie). La rigidité des éléments de jardinière et poutres fonctionne en flexion déviée. D’un point de vue de la mise en œuvre, le coffrage a nécessité une coupe tous les 50 cm afin de pouvoir déterminer avec précision l’ensemble des divers niveaux nécessaires à sa bonne fabrication. Conçue pour limiter les effets d’écho dans le hall, la dalle acoustique est constituée d’un BFUP avec des fibres synthétiques. D’une épaisseur de 7 cm, elle est suspendue à la dalle structurelle située au-dessus. Plus de 29000 trous formés par des écocups et pots de popcorn ont été vissés un à un sur les planches de coffrage puis décoffrés. Les façades Nord, Est et Sud sont réalisées en béton architectonique. Elles sont non alignées, porteuses d’un niveau à l’autre et reprises par des poteaux ou des poutres. La rigidité des poutres biaises en tête et en pied de façade, en font un système de « pont suspendu » entre chaque point porteur. La redondance de ces éléments consti- tue un bâtiment hyperstatique. Les brise-soleils sont des éléments structurels, tel un squelette, certains abritent même les descentes d’eau pluviale. Au dernier étage au-dessus de l’entrée principale, un pont relie les ailes latérales par un franchissement de 17 mètres. Il est suspendu à 19 poteaux rattachés aux poutres post-contraintes, dissimulées en toiture. Le corps central de la passerelle dépourvu d’ouverture sert d’espace de stockage alors que l’administration occupe les bureaux en périphéries.

campus

campus

campus


+ aménagement - concept - design - coworking - école - université


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales