LA REVUE ACTUELLEMENT EN VENTE

Emlyon business school

emlyon a mis Pca au défi d’imaginer de nouveaux espaces pour répondre à de nouvelles pédagogies. Ses recherches sur les lieux d’enseignement et les enjeux de la transmission du savoir, dans un monde complexe et imprévisible, lui ont permis de comprendre que l’école de demain devait se montrer d’une grande flexibilité et privilégier l’intensité de l’expérience collective.

Parce que l’enseignement vit un changement de paradigme proche de celui que connaît le monde du travail depuis 10 ans et que la crise Covid a accéléré. PCA a pu transposer les grands principes des bureaux contemporains au campus d’emlyon : une architecture faisant signal, pour incarner une identité et des valeurs, des espaces qui favorisent l’échange et le travail collaboratif, des extérieurs végétalisés enrichissant l’expérience des usagers. Le campus s’inscrit dans la dynamique environnementale du quartier de Gerland, avec son jardin et sa durabilité de bon sens, notamment avec ses façades sobres et performantes, agrémentées de terrasses et de coursives à vivre.

Le défi posé par emlyon business school – quelle forme pour l’école de demain ? – va bien au-delà de la construction d’un bâtiment. Soutenue par le groupe Altarea, via sa filiale Cogedim, l’agence PCA-STREAM s’est appuyée sur son équipe de recherche interne, le Stream Lab, et des partenaires experts (l’école d’architecture expérimentale de SCI-Arc Los Angeles, les sociologues d’Eranos, les experts en stratégie d’image de BETC, les designers de RF Studio, l’agence lyonnaise Insolites Architectures…) pour explorer la mutation des savoirs et de l’enseignement, avec l’ambition de mettre la compréhension des enjeux pédagogiques avant la forme architecturale.
Depuis l’Antiquité, les modes d’enseignement sont associés à des espaces particuliers : l’agora de Socrate, l’académie de Platon, le lycée d’Aristote, le jardin d’Épicure… Dans le monde académique, une longue tradition d’isolement et de verticalité nous met aujourd’hui au défi de trouver une forme nouvelle, adaptée à un enseignement des flux. Le développement du numérique renforce en parallèle l’importance de l’espace physique de l’école comme lieu de rencontre, d’inspiration et d’expérience, favorisant le sentiment de communauté et l’intelligence collective. Face aux mutations contemporaines, emlyon a développé une pédagogie des flux où les apprenants deviennent acteurs d’une co-création de leur formation. Ils sont invités à viser l’excellence en osant expérimenter, en pensant et faisant différemment. Les frontières entre le professeur, l’apprenant et le professionnel deviennent poreuses, au profit de relations d’échange et d’un processus de formation continue. L’école peut ainsi préparer les étudiants aux enjeux qu’ils rencontreront dans le monde du travail. Les ambitions pédagogiques d’emlyon ont été résumées en deux typologies spatiales : flexibilité maximale et vie intense. La polyvalence est obtenue en s’inspirant du bureau contemporain, via une typologie générique efficace et ultra- flexible ; la vie intense se traduit par la typologie de la rue intérieure, un espace de communauté qui complète l’intelligence artificielle et individuelle par une intelligence émotionnelle et collective.

PCA-STREAM a apporté son expertise dans la conception d’espaces tertiaires innovants, traduisant un changement de paradigme du monde du travail. Les grands principes du bureau de demain sont en effet largement transposables aux enjeux d’une business school visionnaire : l’architecture du bâtiment doit faire signal, pour incarner une identité et les valeurs ; elle doit favoriser spatialement des logiques horizontales, avec des tiers-espaces facilitant les rencontres, la sérendipité et le travail collaboratif ; elle doit enfin mettre l’accent sur la relation entre la nature et le bâti, pour répondre à la biophilie des jeunes générations et offrir des espaces de vie et de travail complémentaires.
Fidèle à sa philosophie, PCA-STREAM a mis en œuvre une architecture des usages au service du projet d’emlyon, en jouant notamment sur les flux et l’intensité des échanges qu’ils peuvent générer. La combinaison des typologies de polyvalence et d’intensité a généré la forme du campus de Gerland : quatre bâtiments symétriques, entre l’avenue Jean-Jaurès et l’allée Fontenay, articulés par une rue intérieure donnant sur un cœur battant spectaculaire, lieu de vie et d’émulation.
La stratégie pédagogique d’emlyon se traduit par des dispositifs spatiaux et techniques, par exemple l’école ne compte pas d’amphithéâtre magistral classique, mais des salles de travail mixtes, selon une granulométrie variable de 20 à 100 m2, dotées de matériel informatique et de captation/diffusion permettant d’alterner distanciel et présentiel. Elles ouvrent sur de grandes terrasses accessibles, en complément du jardin et des toitures, afin de pouvoir varier les temps de travail à l’intérieur ou à l’extérieur, selon les heures de la journée et les saisons.
Le Learning hub, qui hybride les codes du coworking et de la bibliothèque, avec des espaces dédiés au travail individuel ou en groupe, est connecté à un espace studio permettant d’enregistrer des contenus de type MOOC.
Le Makers lab intègre au sein même de l’école les meilleurs outils d’un fab lab high tech pour encourager la culture du prototypage et de l’expérimentation. Deux villages associatifs, en rez-de-chaussée sur l’ensemble de l’aile ouest, encouragent également les étudiants à développer des projets communs.

Efficaces et lisibles, les circulations ont fait l’objet d’un soin particulier. Via une méthode d’étude de personnae, en analysant et croisant les flux de l’ensemble des types de profils accueillis par l’école – apprenant, enseignant, étudiant étranger, personnel administratif, partenaire entreprise, visiteur ponctuel… –, elles ont été conçues pour multiplier les occasions de se rencontrer et mener naturellement vers la « place du village » du cœur battant. Lieu emblématique et polyvalent de l’école, dont il redistribue l’ensemble des espaces, il concentre des usages intenses : c’est un espace d’hypersocialisation et de communauté où tous se rejoignent via la rampe de la rue intérieure, depuis le côté Jean-Jaurès, ou à l’opposé, côté Fontenay, par un escalier-auditorium propice à des temps de pause, mais aussi via le jardin, dans le prolongement de l’amphithéâtre extérieur, ou encore les passerelles et balcons. L’ensemble de la vie de l’école converge vers cet espace lumineux et spectaculaire en triple hauteur, au quotidien comme pour les événements et temps forts de l’école : accueil de promo, conférences, événements festifs, spectacles, remises solennelles de diplômes, gala, soirées de mécènes, hackathon… Tout y est pensé pour favoriser les échanges, la sérendipité et l’intelligence collective.