achetez un articles pdf OfficeEtCulture

Voir des extraits

Informations complémentaires

Depuis 2008, l'immobilier d'entreprise a connu une période de croissance ininterrompue, alimentée par des taux d'intérêt bas, créant l'illusion que le risque avait disparu. Cependant, trois phénomènes - la pandémie de la COVID-19, les perturbations des chaînes de valeur mondiales liées au conflit en Ukraine et la crise environnementale - ont perturbé cette dynamique. L'immobilier d'entreprise est entré dans une "crise patrimoniale", remettant en question la valeur du bureau en tant que lieu de travail et du travail en lui-même. Le télétravail s'est imposé comme une modalité du travail à part entière, redéfinissant le lien entre le travail et l'espace. Cette transformation nécessite de rétablir la confiance et de repenser les espaces de travail pour favoriser les interactions sociales.

Immobilier d’entreprise – crise patrimoniale (revue 69)

L’immobilier d’entreprise est actuellement confronté à une crise patrimoniale majeure, remettant en question à la fois le rôle social du travail et la valeur financière du bureau. Les entreprises, en tant qu’utilisatrices d’espaces immobiliers, réévaluent rapidement leur approche en considérant désormais l’immobilier à travers le prisme de leur contrat social et de leur mode de gestion. Pendant ce temps, les propriétaires et investisseurs immobiliers doivent revoir leur approche et adapter leur mode de décision, remettant en question les paradigmes établis au cours des quinze dernières années.

3,50  TTC

2,92  HT

Voir des extraits

Informations complémentaires

Depuis 2008, l'immobilier d'entreprise a connu une période de croissance ininterrompue, alimentée par des taux d'intérêt bas, créant l'illusion que le risque avait disparu. Cependant, trois phénomènes - la pandémie de la COVID-19, les perturbations des chaînes de valeur mondiales liées au conflit en Ukraine et la crise environnementale - ont perturbé cette dynamique. L'immobilier d'entreprise est entré dans une "crise patrimoniale", remettant en question la valeur du bureau en tant que lieu de travail et du travail en lui-même. Le télétravail s'est imposé comme une modalité du travail à part entière, redéfinissant le lien entre le travail et l'espace. Cette transformation nécessite de rétablir la confiance et de repenser les espaces de travail pour favoriser les interactions sociales.

Immobilier d’entreprise – crise patrimoniale (revue 69)

L’immobilier d’entreprise est actuellement confronté à une crise patrimoniale majeure, remettant en question à la fois le rôle social du travail et la valeur financière du bureau. Les entreprises, en tant qu’utilisatrices d’espaces immobiliers, réévaluent rapidement leur approche en considérant désormais l’immobilier à travers le prisme de leur contrat social et de leur mode de gestion. Pendant ce temps, les propriétaires et investisseurs immobiliers doivent revoir leur approche et adapter leur mode de décision, remettant en question les paradigmes établis au cours des quinze dernières années.

3,50  TTC

2,92 HT

Depuis 2008, l'immobilier d'entreprise a connu une période de croissance ininterrompue, alimentée par des taux d'intérêt bas, créant l'illusion que le risque avait disparu. Cependant, trois phénomènes - la pandémie de la COVID-19, les perturbations des chaînes de valeur mondiales liées au conflit en Ukraine et la crise environnementale - ont perturbé cette dynamique. L'immobilier d'entreprise est entré dans une "crise patrimoniale", remettant en question la valeur du bureau en tant que lieu de travail et du travail en lui-même. Le télétravail s'est imposé comme une modalité du travail à part entière, redéfinissant le lien entre le travail et l'espace. Cette transformation nécessite de rétablir la confiance et de repenser les espaces de travail pour favoriser les interactions sociales.

articles pdf Populaires

La confiance au bureau – (revue 70)

Open space, desk sharing, flex office, New Ways of Working... toutes ces transformations de nos environnements de travail figurent parmi les oripeaux du nouvel âge d’or des bureaux. Ils suscitent de l’incompréhension, des fantasmes, des peurs, voire du rejet. Ils génèrent de la défiance vis-à-vis de directions générales, qui revendiquent pourtant plus de bien-être au travail, une amélioration de l’expérience collaborateur, ou plus d’écoresponsabilité.

L’expérience de l’espace : la proxémie (revue 69)

En 1971, un anthropologue britannique, Edward T. Hall, publie un essai visionnaire consacré à une nouvelle discipline, la proxémie. Il s’avère être d’une grande utilité pour décrypter notre époque.Cet ouvrage, vieux de 50 ans, nous rappelle combien les êtres humains que nous sommes ont des besoins proxémiques.

La semaine de quatre jours – les enjeux masqués (revue 69)

Le confinement a perturbé profondément les normes du travail en influençant les attentes concernant le lieu et la durée du travail. La demande croissante pour des modèles de travail plus flexibles a incité les gouvernements à explorer la possibilité de la semaine de quatre jours, encore en phase expérimentale. Toutefois, avec l'avènement de l'intelligence artificielle dans les entreprises, les réflexions sur les conséquences à court terme pourraient négliger les véritables défis qui se profilent pour les entreprises et l'économie dans son ensemble.