achetez un articles pdf OfficeEtCulture

Voir des extraits

Informations complémentaires

Fresh, une agence fondée il y a seize ans par Julien Rousseau, Ulisse Gnesda et Luca Battaglia, refuse la spécialisation. Elle a été reconnue par les 40 under 40 Design Awards en 2014 et emploie aujourd'hui une cinquantaine de collaborateurs. L'agence, connue pour sa diversité de projets allant des logements neufs à la rénovation de bâtiments patrimoniaux, est présente à Paris, Bordeaux, Nice et récemment à Bucarest. Trois nouveaux associés ont rejoint les fondateurs, dont Julien Faure qui dirige l'antenne de Bordeaux. Fresh valorise l'autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs. À Bucarest, Tudor Costachescu, un ancien de chez OMA, dirige la nouvelle agence. L'agence s'intéresse à l'usage de l'intelligence artificielle (IA) dans l'architecture, envisageant son potentiel pour accroître la créativité et gérer des projets complexes. Parmi ses réalisations, Fresh a récemment livré un projet emblématique au 6, rue de Sèvres à Paris, rénovant un bâtiment historique situé dans une rue commerçante.

L’EXIGENCE À TOUTES LES ÉCHELLES – FRESH (revue 70)

Fondée en 2007, l’agence diversifie ses réalisations, ses implantations et ses approches de la pratique architecturale. Les qualités dont elle fait preuve découlent autant de l’expérience de ses fondateurs dans de grandes agences internationales que de ses clients issus, pour certains, du monde du luxe.

3,50  TTC

2,92  HT

Voir des extraits

Informations complémentaires

Fresh, une agence fondée il y a seize ans par Julien Rousseau, Ulisse Gnesda et Luca Battaglia, refuse la spécialisation. Elle a été reconnue par les 40 under 40 Design Awards en 2014 et emploie aujourd'hui une cinquantaine de collaborateurs. L'agence, connue pour sa diversité de projets allant des logements neufs à la rénovation de bâtiments patrimoniaux, est présente à Paris, Bordeaux, Nice et récemment à Bucarest. Trois nouveaux associés ont rejoint les fondateurs, dont Julien Faure qui dirige l'antenne de Bordeaux. Fresh valorise l'autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs. À Bucarest, Tudor Costachescu, un ancien de chez OMA, dirige la nouvelle agence. L'agence s'intéresse à l'usage de l'intelligence artificielle (IA) dans l'architecture, envisageant son potentiel pour accroître la créativité et gérer des projets complexes. Parmi ses réalisations, Fresh a récemment livré un projet emblématique au 6, rue de Sèvres à Paris, rénovant un bâtiment historique situé dans une rue commerçante.

L’EXIGENCE À TOUTES LES ÉCHELLES – FRESH (revue 70)

Fondée en 2007, l’agence diversifie ses réalisations, ses implantations et ses approches de la pratique architecturale. Les qualités dont elle fait preuve découlent autant de l’expérience de ses fondateurs dans de grandes agences internationales que de ses clients issus, pour certains, du monde du luxe.

3,50  TTC

2,92 HT

Fresh, une agence fondée il y a seize ans par Julien Rousseau, Ulisse Gnesda et Luca Battaglia, refuse la spécialisation. Elle a été reconnue par les 40 under 40 Design Awards en 2014 et emploie aujourd'hui une cinquantaine de collaborateurs. L'agence, connue pour sa diversité de projets allant des logements neufs à la rénovation de bâtiments patrimoniaux, est présente à Paris, Bordeaux, Nice et récemment à Bucarest. Trois nouveaux associés ont rejoint les fondateurs, dont Julien Faure qui dirige l'antenne de Bordeaux. Fresh valorise l'autonomie et la responsabilité de ses collaborateurs. À Bucarest, Tudor Costachescu, un ancien de chez OMA, dirige la nouvelle agence. L'agence s'intéresse à l'usage de l'intelligence artificielle (IA) dans l'architecture, envisageant son potentiel pour accroître la créativité et gérer des projets complexes. Parmi ses réalisations, Fresh a récemment livré un projet emblématique au 6, rue de Sèvres à Paris, rénovant un bâtiment historique situé dans une rue commerçante.

articles pdf Populaires

La confiance au bureau – (revue 70)

Open space, desk sharing, flex office, New Ways of Working... toutes ces transformations de nos environnements de travail figurent parmi les oripeaux du nouvel âge d’or des bureaux. Ils suscitent de l’incompréhension, des fantasmes, des peurs, voire du rejet. Ils génèrent de la défiance vis-à-vis de directions générales, qui revendiquent pourtant plus de bien-être au travail, une amélioration de l’expérience collaborateur, ou plus d’écoresponsabilité.

L’expérience de l’espace : la proxémie (revue 69)

En 1971, un anthropologue britannique, Edward T. Hall, publie un essai visionnaire consacré à une nouvelle discipline, la proxémie. Il s’avère être d’une grande utilité pour décrypter notre époque.Cet ouvrage, vieux de 50 ans, nous rappelle combien les êtres humains que nous sommes ont des besoins proxémiques.

La semaine de quatre jours – les enjeux masqués (revue 69)

Le confinement a perturbé profondément les normes du travail en influençant les attentes concernant le lieu et la durée du travail. La demande croissante pour des modèles de travail plus flexibles a incité les gouvernements à explorer la possibilité de la semaine de quatre jours, encore en phase expérimentale. Toutefois, avec l'avènement de l'intelligence artificielle dans les entreprises, les réflexions sur les conséquences à court terme pourraient négliger les véritables défis qui se profilent pour les entreprises et l'économie dans son ensemble.