accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

France

La Caisse des Dépôts et Consignations fait peau neuve

18 février 2013 Le projet de rénovation du hall du siège de la Caisse des dépôts et consignations, a été motivé par un besoin impératif de modernisation d’espaces aménagés devenus complètement obsolètes. Philippe Chiambaretta en respectant le lien entre le passé et l'avenir a donné une nouvelle identité à à l'honorable institution dont la visite mérite le détour.

Entrée de la Caisse des dépôts et consignations


Le concours architectural lancé en 2009 avait pour enjeux de rationaliser, mettre en conformité et donner une nouvelle identité aux espaces les plus représentatifs d’une Institution vieille de près de 200 ans. Il visait également à créer de nouvelles surfaces de bureaux et de réunions par une meilleure utilisation des lieux tout en respectant une gestion budgétaire rigoureuse pour des travaux en site occupé et une certification environnementale la plus ambitieuse possible. Le projet conduit par  Philippe Chiambaretta s’est attaché à atteindre les objectifs programmatiques grâce à un parti simple et fédérateur :
Un plan clair et lisible 
Le rez-de-chaussée est organisé autour d’un plan en croix avec :
 - un axe principal Nord-Sud traversant l’ilot de la rue de Lille au quai Anatole France conçu dans son principe comme un passage parisien le long duquel s’organisent les espaces accueillant du public : guichets de dépôts, bureau de poste, espaces d’attente, bureaux nomades pour collaborateurs de passage ;
- un axe perpendiculaire à hauteur de la cour de l’horloge qui distribue latéralement l’accès contrôlé aux deux batteries d’ascenseurs et escaliers (dont l’une est entièrement reconstruite) menant vers les étages de bureaux ;
- la banque d’accueil, localisée à proximité du croisement des axes est immédiatement visible pour tout visiteur quel que soit l’entrée qu’il emprunte.
Un rééquilibrage des accès rue de Lille et quai Anatole France
Le projet redonne égale importance à l’accès de la Caisse par le quai Anatole France, l’une des plus prestigieuses façades de la capitale face au Louvre et adossée au Musée d’Orsay, traitée comme un accès secondaire. La cour d’honneur utilisée comme parking est libérée de la voiture et entièrement rénovée ; la galerie sur le quai construite en 1875, occupée par des bureaux incommodes est reconfigurée pour accueillir des espaces poylvalents. Les baies existantes sont élargies pour marquer une plus grande transparence et ouverture. Rue de Lille, les deux doubles baies existantes encadrant la porte d’entrée et datant des années 30 sont unifiées en deux grandes et uniques baies de huit mètres de haut par six mètres de large.
Un travail contemporain sur la grille La tradition des grilles qui ornaient dès 1728 l’entrée de l’hôtel de Belle-Isle (actuellement 56 rue de Lille) mais disparues depuis longtemps a été repris avec un projet contemporain pour les deux grandes baies latérales rue de Lille et le portail d’entrée ainsi que les six baies agrandies de la galerie coté quai. Le principe de ces grilles comprend un motif répétitif en forme de trèfle issu des initiales de la CDC et symbole de chance, colonisé par un motif végétal plus libre intégrant des fleurs de lys, symbole présent dans le blason historique de la maison et ici réinterprété comme figure de croissance et de vitalité.
Un nouvel espace intérieur
La voute plein cintre qui marquait l’entrée du corps principal et que l’on retrouve, encore aujourd’hui, tout autour de la cour d’honneur a servi de matrice génératrice pour la composition du nouvel espace intérieur et de ses baies latérales ouvrant sur les espaces publics et les salles de réunion à l’étage. L’intersection des voutes de taille différente génère des intrados, figure classique dans des édifices publics religieux (église Saint Roch) ou laïques (Gare de l’Est), qui confère au lieu son caractère institutionnel, renforcé par le traitement à la feuille en « moon gold » alliage d’or et de palladium. La légèreté du dispositif réalisé en staff, la création d’oculi géants générateurs d’une lumière contrôlée et la perception de ces volumes à des altimétries différentes fait basculer cette géométrie dans un registre plus contemporain.
Architecte ; PCA Philippe Chiambaretta Architecture 
Photos : Jean-Philippe Mesguen

Entrée Caisse des Dépôts

grille

entrée Caisse des Dépôts et consignations

grille

Luminaires

luminaires

hall d'entrée

Caisse des dépôts et consignations

Caisse des dépôts et consignations

grille CDC

couloirs

plan rénovation caisse des dépots et consignations

plan rénovation caisse des dépots et consignations


+ aménagement - France - rénovation - scénographie


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales